Cantaron (06340) est une petite commune située dans le département des Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre Contes et Nice. Etalée sur 750 ha, elle est composée de nombreux hameaux. Sa population est de 1370 habitants. 

Attention, circulation réglementée au chef lieu du 29 juillet au 10 août pendant les travaux de la place de l'école. Voir détail dans actualités.

Actualités

Stage de Bagua Zhang 13 et 14 avril 2019
Samedi 13 Avril 2019

L'Association « Forme, Culture et Loisirs » de Cantaron a organisé un stage de Bagua Zhang en avril dernier avec Philippe Siwsanker,

certifié en MTC de l’Université de Shanghaï, 4ème dang de Vo Dao Kung Fu.

 

(L’Association enseigne principalement le Qi Gong depuis plusieurs années et invite également des Maîtres en différentes disciplines faisant partie des Arts Martiaux Internes Chinois)

 

 

 

Ce stage a réuni une quinzaine de participants de plusieurs communes : Cantaron, Drap, Blausasc et Nice, dans la pratique et dans la joie. Toute la journée de samedi s’est passée à Cantaron à l’abri de la tente devant la salle polyvalente lors de la tombée de quelques gouttes de pluie et au soleil quand il était là avec le partage d’un pique-nique à mi-journée, assorti d’un enseignement du Maître. Le dimanche matin nous avons migré vers la colline de Sainte Catherine pour profiter de la pratique en plein air et retour au village l’après-midi pour l’apprentissage du bâton.

 

Le Bagua Zhang appartient à la grande famille  des Arts Martiaux dits Internes. Bagua (Ba=huit, Gua=figure, Zhang= paume) signifie « Paume des huit trigrammes », en référence au Yi King (Traité des mutations). Le Bagua privilégie le travail de la main ouverte et des déplacements en cercle à droite et à gauche. La combinaison des torsions (ning), des changements de direction lors des déplacements, produit  une énergie de rotation (xuan jing) équilibrant ainsi les deux polarités mais aussi provoque un effet de déstabilisation de l'adversaire. L'exercice de base de la marche en cercle comporte huit pas décrivant soit un cercle complet, soit un octogone. Les applications martiales sont basées sur l’esquive et la mobilité du corps.

 

Cet art martial est principalement connu pour sa méthode de déplacement en cercle et son lien profond avec d’autres disciplines martiales comme le taiji quan et le xin yi quan. Cette marche d’origine taoïste est l’élément le plus caractéristique de cet art martial Cet exercice a, en plus de son intérêt martial, un certain nombre de vertus thérapeutiques notamment celui de maintenir l’épine dorsale et d’éviter le déplacement des vertèbres. Ceci favorise aussi l’assouplissement des jambes ainsi que la circulation du sang. Il en résulte un art martial très stratégique pouvant favoriser le travail des feintes, les techniques défensives visant plutôt à dévier la force de l’adversaire où à esquiver par frottement. Comme son nom l’indique, cet art martial fait la part belle aux techniques de mains ouvertes et l’on y retrouve tout un arsenal de piques, de coups de paumes et de frappes avec le tranchant de la main. Les pratiquants de bagua zhang sont aussi amenés à l’étude des armes,  telles la lance, le bâton le sabre et l’épée, mais également d’autres armes particulières à cette discipline.

 

Contrairement à nombre d’arts martiaux, le bagua zhang ne prétend pas avoir une histoire millénaire. Selon la théorie la plus commune, la création de l’art de la paume des 8 trigrammes serait le fait de Dong Hai Chuan (1793-1883). Ce dernier possédait déjà un bagage martial important bien avant de finaliser cette forme. Il rejoint la secte taoïste Chuan Zhen alors qu’il avait environ 40 ans, et c’est à cette époque qu’il aurait appris la marche circulaire qu’il combinera ensuite avec ses connaissances en arts martiaux. Ces élèves ont ensuite diffusé cet Art dans toute la Chine et il est arrivé en Europe dans la deuxième partie du 20ème siècle.

 

Cette discipline est encore méconnue dans notre région, et il semble intéressant de la faire connaître afin d’agrandir l’éventail de la pratique des différentes formes d’Art Martial Interne. Elle s’adresse à des personnes de tout âge car elle agit sur la souplesse des tendons et des ligaments, la coordination et le renforcement musculaire.

 

C’est la deuxième fois que Philippe Siwsanker vient dans notre région et vu l’engouement des pratiquants, on le reverra sûrement l’année prochaine !

 

Pour tout renseignement appelez le 06 10 57 67 52