Cantaron (06340) est une petite commune située dans le département des Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre Contes et Nice. Etalée sur 750 ha, elle est composée de nombreux hameaux. Sa population est de 1370 habitants. 

Compte tenu de la crise sanitaire actuelle, le repas des aînés est annulé. A partir du lundi 2 novembre et jusqu'au 1er décembre 2020, la mairie sera ouverte au public uniquement du lundi au vendredi de 9h à 12h

Actualités

Hommage à Samuel PATY
Jeudi 22 Octobre 2020

 

Lors du dernier conseil municipal du mercredi 21 octobre à 19h15, un hommage a été rendu à l'enseignant lâchement assassiné à Conflans-Sainte-Honorine par un islamiste fanatique. Une minute de silence a été observée à sa mémoire.

 

C’était vendredi…vendredi soir après son dernier cours…

 

Samuel Paty voulait seulement enseigner, il voulait seulement transmettre un savoir, faire réfléchir, faire émerger la liberté de s’exprimer, faire jaillir l’esprit critique.

 

Samuel Paty est mort d’avoir enseigné !

 

Il a payé de sa vie l’aveuglement des hommes, la déshumanisation d’une société qui voit s’étioler ses repères, n’oublions jamais que cet homme a perdu sa vie parce qu’il voulait que des enfants construisent la leur.

 

Ce soir, nos pensées vont à la famille de Samuel Paty, à ses collègues et à ses élèves marqués à jamais.

 

L’école c’est le lieu où l’on doit combattre l’ignorance, où l’on doit apprendre à se construire, où l’on doit apprendre à regarder l’autre et à accepter sa différence, à comprendre que l’autre peut penser autrement. Que l’autre peut croire…ou ne pas croire. C’est ça la Laïcité !

 

Les valeurs républicaines ne sont pas négociables parce qu’elles sont la garantie du vivre en commun, elles ne sont pas négociables parce qu’elles sont le socle de notre avenir. Nous devons tous être les remparts à l’obscurantisme quel qu’il soit. Nous sommes les gardiens de la société de demain pour que nos enfants puissent jouir de toutes les libertés.

 

J’invite aussi maintenant chacun d’entre nous à réfléchir sur le rôle des réseaux sociaux dans cet assassinat, sur la manière dont Samuel Paty a été livré à la vindicte populaire. Il voulait éduquer à la liberté, mais il a perdu la vie au nom de cette liberté. Nous lui en sommes redevables.

 

Notre devise sur le fronton de nos mairies, liberté, Egalité, Fraternité ne doit pas rester de vains mots, chaque jour nous devons la mettre en œuvre.

 

Notre République est contestée, elle est fragilisée par cet acte odieux. Alors ensemble battons-nous pour préserver notre République, rendons hommage à Samuel Paty, ce hussard de la République, mort d’avoir voulu être libre de penser…

 

(Minute de silence à la mémoire de cet enseignant)

 

Ce soir, je propose aux membres du conseil municipal que notre école communale porte désormais un nom et qu’elle puisse s’appeler à l’avenir « Ecole Samuel Paty ».

 

 

Le Maire

Gérard BRANDA