Cantaron (06340) est une petite commune située dans le département des Alpes-Maritimes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre Contes et Nice. Etalée sur 750 ha, elle est composée de nombreux hameaux. Sa population est de 1370 habitants. 

première journée des Associations cantaronnaises le 21 septembre à 17h place de l'école (Square Thérésius Oddo)

Brûlage des végétaux

Peut-on brûler des déchets verts (végétaux) dans son jardin ?

 

Application de la réglementation relative au brûlage à l'air libre des végétaux

 

Tableau Réglementation de l'emploi du feu et du brûlage

 

Arrêté réglementant l'emploi du feu en vue de prévenir les incendies de forêt dans le département des Alpes-Maritimes

 

Arrêté instaurant une période rouge mobile de réglementation de l'emploi du feu dans le département des Alpes-Martitimes

 

Nouvel arrêté pour prolongation de la période rouge jusqu'au 18 mars 2019

 

Nouvel arrêté pour prolongation de la période rouge jusqu'au 1er avril 2019

 

Nouvel arrêté pour prolongation de la période rouge jusqu'au 15 avril 2019

 

 

De quoi s'agit-il ?

 

Les déchets biodégradables de jardin ou de parc, dits déchets verts, sont :

 

  •     l'herbe issue de la tonte de pelouse,

 

  •     les feuilles mortes,

 

  •     les résidus d'élagage,

 

  •     les résidus de taille de haies et arbustes,

 

  •     les résidus de débroussaillage,

 

  •     les épluchures.

 

 

Que faire de ses déchets verts ?

 

Il est possible :

 

  •     de déposer les déchets verts en déchetterie, à moins qu'une collecte sélective organisée par la commune existe,

 

 

 

Il est interdit de brûler des végétaux lors de la période rouge qui est généralement du 1er juillet au 30 septembre.

(ces dates peuvent être modifiées par Monsieur le Préfet en fonction des conditions météorologiques)

 

 

Toutefois, des dérogations peuvent exister, dans les communes :

 

  •     dépourvus de déchetterie ou de collecte sélective des déchets verts,

 

  •     où s'applique une obligation de débroussaillement ou un plan de prévention des risques incendie de forêt (PPRif).
 
 

En cas de non-respect de l'interdiction

 

Il est possible d'alerter les services d'hygiène de la mairie lorsqu'une personne ne respecte pas l'interdiction de brûler ses déchets verts à l'air libre.

 

Brûler ses déchets verts à l'air libre peut être puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 €.

 

Les voisins incommodés par les odeurs peuvent par ailleurs engager la responsabilité de l'auteur du brûlage pour nuisances olfactives.